Association pour l’animation mathématique

Accueil du site > Actions > Filles et maths, une équation lumineuse > Dossier de presse

Dossier de presse

La mixité à l’école nous semble un acquis tellement important et relativement récent (loi Haby juillet 1975) qu’il peut paraître étonnant, voire rétrograde, que nos deux associations organisent des journées réservées aux jeunes filles. Pourtant, pour avoir déjà participé à des « journées filles », nous sommes obligé-e-s de reconnaître qu’elles éprouvent du plaisir à se retrouver entre filles pour un temps donné, la liberté retrouvée…

Il ne s’agit pas, pour nous, de prôner un retour à des classes non mixtes mais, simplement, de manifester à ces jeunes filles un intérêt spécifique, le temps d’une journée. Nous essayons ainsi de leur faire prendre conscience des stéréotypes de sexe dont nous sommes toutes et tous imprégné-e-s et de leur rôle dans les « choix » d’orientation.

Les articles de la rubrique

  • Les formules mathémachistes

    Quelques extraits d’un intéressant article de Véronique Soulé sur le site next.liberation.fr : « Les filles, ça sait pas lire les cartes routières. Alors, la géométrie dans l’espace… » Les clichés ont la vie dure et celui sur les femmes « pas faites pour les maths » continue de prospérer. Les filles osent toujours moins que les garçons les filières scientifiques. Des associations se battent pour surmonter ces préjugés et permettre aux filles de faire un choix plus libre. Mais cela ressemble à un puits sans (...)

  • Communiqué de presse (15 avril 2013)

    Agir maintenant pour la parité dans les filières scientifiques et techniques : c’est ce que les associations femmes & mathématiques et Animath proposent. Elles organisent jeudi 25 avril une journée "Filles et mathématiques, une équation lumineuse" à l’université Paris-Nord, campus de Villetaneuse. Nous attendons entre 80 et 100 jeunes filles scolarisées en Troisième et Seconde de Seine Saint Denis. Elles découvriront d’abord des mathématiques contemporaines à travers une conférence donnée par une (...)

  • Etat des lieux

    Statistiques sur les résultats scolaires des filles et place des femmes dans le monde du travail

  • Pourquoi s’intéresser à la question des femmes en sciences ?

    Des inquiétudes se manifestent à propos du remplacement des scientifiques lors du "papy boum". Or la société du XXIème siècle est confrontée à de grands défis. Relever ces défis exige la mise en œuvre de connaissances scientifiques et de solutions technologiques les plus avancées, et des personnels qualifiés. Texte extrait du livret "Femmes et sciences au delà des idées reçues"

  • Des tentatives d’explications

    Même si de la maternelle à l’université et dans tous les milieux sociaux, les filles sont meilleures élèves, leurs difficultés sur le marché du travail sont plus importantes. Ce paradoxe peut être expliqué de plusieurs manières : a) elles feraient des choix "raisonnés et raisonnables" en intégrant très tôt leurs futurs rôles sociaux. b) l’influence d’une socialisation différente dans l’enfance est aussi évoquée. On apprendrait aux filles la docilité, l’attention à autrui, et aux garçons la compétition et (...)

| | | || ||| ||