Association pour l’animation mathématique

Accueil du site > Les maths et vous > Portraits de jeunes mathématiciennes et mathématiciens > Alexandre Thiault, médaille de bronze aux olympiades balkaniques junior (...)

Alexandre Thiault, médaille de bronze aux olympiades balkaniques junior 2013

Alexandre, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Alexandre Thiault, Sacha pour la famille et les amis. J’ai 14 ans, et je termine mon année de 3ème au Collège Fénelon à Lyon.

Depuis quand t’intéresses-tu aux maths ?

J’ai toujours eu une fascination pour les chiffres. Tout petit, je m’attardais devant les vitrines pour admirer les chiffres. Ca rendait la vie difficile à mes parents, surtout pendant les soldes. Mais je n’ai jamais vraiment approfondi les maths avant le collège.

En 6ème, j’ai fait le « Kangourou des Maths » pour la 1ère fois, et le résultat a été plutôt bon. J’ai tout de suite été contacté par Bodo Lass, qui m’a invité dans son « Club de Mathématiques Discrètes ». Mais ce n’est qu’en fin de 5ème que j’ai commencé à venir régulièrement aux séances du dimanche. Vu que les jeunes viennent au club de partout en France, et parfois même de Suisse ou de Belgique, je me considère très chanceux de vivre juste à côté.

Pourquoi participer aux JBMO ?

C’est la 1ère fois cette année que je participais à l’Olympiade française de mathématiques. Je souhaitais surtout travailler les maths différemment, de façon non scolaire, et me comparer aux autres Français. La qualification aux JBMO était une super opportunité à saisir pour une 1ère participation. Faire des maths intéressantes, me mesurer à d’autres jeunes d’autres pays, et tout ça dans le cadre paradisiaque de la « Côte d’Azur turque ».

Que t’a apporté ton expérience aux JBMO sur le plan des maths, et plus généralement (rencontres d’autres jeunes, tourisme...) ?

Déjà, ça m’a apporté une médaille de bronze ! Et bien que je m’en veuille de m’être laissé piéger et d’avoir fait une faute stupide à un exercice, je me sens assez fier de mon résultat, et de celui de toute l’équipe. Et bien sûr, c’était génial de passer quelques jours dans un hôtel de luxe avec des copains, et de faire connaissance avec nos « collègues » étrangers.

As-tu d’autres passions ?

Depuis tout petit, je fais de la guitare classique, et parfois on joue des morceaux sympas avec mon frère, qui est batteur. Je ne suis pas très sportif, bien que j’aie longtemps « cherché ma voie » en pratiquant à peu près tous les sports existants. Finalement c’est en natation et en ski alpin que mes performances sont le plus avouables.

Une de mes plus grandes passions, c’est les jeux vidéo, et surtout les courses de vitesse et les jeux Mario. Le seul endroit où j’ai réussi à battre Félix Breton, c’était à Super Mario Bros DS !

Quels sont tes projets pour l’avenir ?

Je suis encore un peu jeune pour avoir un projet bien net. Mais ça me plairait d’avoir un métier qui unirait les maths et les jeux vidéo.

| | | || ||| ||