Association pour l’animation mathématique

Accueil du site > Les maths et vous > Portraits de jeunes mathématiciennes et mathématiciens > Antoine Michon, membre de l’équipe nationale aux OIM 2011

Antoine Michon, membre de l’équipe nationale aux OIM 2011

Depuis quand fais-tu des maths ?

J’ai toujours apprécié les maths et les jeux de logique et ai participé dès le collège à quelques compétitions comme le Kangourou, mais sans succès. Toutefois, je ne m’étais jamais aventuré au delà des programmes étudiés en classe. C’est l’année dernière que j’ai commencé à travailler vraiment les maths des olympiades.

L’élément déclencheur a été ma participation aux Olympiades académiques, où j’ai fini 3ème de l’académie de Lyon. A la remise des récompenses, Bodo Lass nous a fait un exposé sur l’association Animath et le stage de Grésillon, et nous a parlé également du club de maths qu’il anime environ un dimanche sur deux à l’ENS de Lyon. Il nous a présenté rapidement le fonctionnement de l’Olympiade française de mathématiques et nous a encouragé de cette manière à ne pas nous arrêter là, en venant travailler avec lui des problèmes différents de ceux rencontrés en classe. C’est ainsi que je suis allé pour la première fois faire des maths le dimanche (ce qui jusqu’alors ne me paraissait pas imaginable) et que je me suis très vite pris au jeu. En effet, j’y ai découvert le plaisir d’apprendre è résoudre des problèmes dont la solution ne demande pas uniquement l’application simple d’un cours. L’enseignement de Bodo Lass nous - les lauréats de l’académie de Lyon - a permis de nous qualifier au stage de Grésillon, où j’ai été pour la première fois baigné dans l’esprit de "préparation olympique" avec les tests réguliers d’entrainement type Olympiades. C’est à cette période que je me suis mis à travailler plus sérieusement les maths grâce au programme du club de maths de Lyon.

Que t’a apporté cette expérience ?

Je pense que, d’une part, d’un point de vue intellectuel, cela m’a énormément apporté. Outre bien sûr les résultats mathématiques et autres théorèmes, je pense surtout que c’est la démarche à adopter face à un problème que j’ai du apprendre car elle est très différente de celle du lycée où il suffit de se rappeler comment il nous est demandé de traiter telle ou telle question. D’autre part, j’ai rencontré beaucoup de personnes également passionnées par les mathématiques avec qui l’échange est particulièrement enrichissant ; et avec qui j’espère garder contact longtemps. Enfin, et là je parle au futur, je pense que l’expérience des OIM est unique et que j’en garderai souvenir toute ma vie.

A part les maths ?

J’apprécie beaucoup le sport, autant à pratiquer qu’à observer ; et notamment le Judo, que je pratique maintenant depuis très longtemps. Au lycée, je ne peux pas vraiment citer les autres matières qui m’intéressent car de manière générale j’aime beaucoup apprendre et suis donc intéressé par toutes.

Projets d’avenir ?

L’année prochaine je continue bien sûr à faire des maths et vais donc en classe préparatoire pour cela. Pour ce qui concerne la suite après, je ne sais pas encore précisément ce que je veux faire, mais cela sera très probablement quelque chose en rapport étroit avec les maths !

| | | || ||| ||