Association pour l’animation mathématique

Accueil du site > Les maths et vous > Portraits de jeunes mathématiciennes et mathématiciens > Nicolas Forien, 1er prix S 2010

Nicolas Forien, 1er prix S 2010

Retour sur la cérémonie du 9 juin La conférence était intéressante : en même temps accessible pour tout le monde et avec des choses passionnantes qui étaient expliquées. L’ambiance était officielle mais tout de même chaleureuse.

Pourquoi avoir participé aux olympiades ? Mon ancien et futur professeur, un mathématicien et philosophe passionné, m’a d’abord proposé de participer à un stage de mathématiques pendant les vacances d’hiver. J’ai accepté, intéressé par la perspective de journées riches en découvertes et en émerveillement, et je n’ai pas été déçu, car ces deux jours ont été très enrichissants. Puis il m’a proposé ce concours dans la continuité du stage, et je n’ai pas vu de raison de refuser. J’ai accepté cette occasion de réfléchir sur des problèmes orignaux en même temps que des milliers d’autres élèves.

« Faire des mathématiques, c’est explorer un monde infini et magnifique » Je suis amoureux des maths depuis mon plus jeune âge et déjà à la maternelle j’aimais jouer avec les chiffres. Années après années, les maths me passionnent toujours autant, et j’en ferai tant que ma tête reposera sur mes deux épaules, car faire des mathématiques, c’est explorer un monde infini et magnifique, c’est palper la vérité même, d’une façon extraordinaire...

Pour comprendre la nature, on peut l’observer et émettre des suppositions (c’est ce que fait la science), mais on peut aussi chercher la véritable essence des choses dans les mathématiques. Selon Galilée, les lois du monde sont écrites en "langage mathématique", on peut donc retrouver le reflet de la beauté mathématique dans la beauté de la nature.

Autres intérêts : l’informatique, la randonnée, les langues

J’aime beaucoup la programmation informatique, qui permet d’utiliser les ordinateurs pour faire des calculs que l’on ne pourrait pas faire à la main, et qui permettent aussi de représenter les objets mathématiques pour pouvoir s’émerveiller devant leur beauté (je pense par exemple à l’ensemble de Mandelbrot et aux splendides ensembles de Julia, que l’on ne connaîtrait sûrement pas sans les ordinateurs).

J’adore aussi la randonnée en montagne, qui permet de prendre une bouffée d’air frais sur les sentiers d’altitude, en admirant les montagnes magnifiques plutôt que les soucis du quotidien. Un vrai moment de bonheur et de liberté en famille !

J’ai aussi un goût particulier pour l’étude des langues et l’étymologie, et j’aime beaucoup voir tous les liens entre les langages, les racines communes, le sens parfois profond des mots cachés dans leur composition, et la richesse de chaque langue qui offre sa sagesse au travers des mots.

« Mes projets d’avenir … »

Ils sont encore très vagues, et je n’ai jamais rêvé d’un métier en particulier, même si certaines branches comme la science ou les mathématiques m’attirent plus que d’autres. Je ne vois pour l’instant pas beaucoup plus loin que l’option maths que je suivrai l’année prochaine, et la prépa maths que je choisirai sûrement après le Bac.

Merci à vous pour tout ce que Animath organise pour l’émerveillement mathématiques

| | | || ||| ||